La vérité sur les machines à coudre et les fenêtres

Étant admin sur un groupe de couture Québécois, je vois quelques fois passer des commentaires dans le genre de:

“Arhhh , ça va mal, je vais bientôt lancer ma machine par la fenêtre!”.

“Help, j’ai tout essayé, il n’y a rien qui marche!

Ah oui? Vraiment? Vous risqueriez de blesser un chat, ou même pire, un enfant. Aussi, avez-vous songé aux coûts? Une nouvelle machine à coudre, une fenêtre, le temps que ça va prendre pour remplacer tout ça. Pensez-y.

Alors, qu’est-ce qu’on fait?

Suivez les trucs de Maman Mel pour vous en sortir avec dignité

*Les trucs présentés ci-dessous s’appliquent parfois à la surjeteuse, parfois à la machine à coudre.

1-Est-ce que la machine est bien enfilée?

Recommencez l’enfilage AU COMPLET. J’ai acheté une surjeteuse 5 fils usagée et le fil d’aiguille cassait constamment. Lorsqu’elle est arrivée à la maison, elle était déjà toute enfilée. Quand même! Je n’allais pas recommencer un travail de moine à la renfiler. Croyant que je n’avais plus rien à perdre, parce que ça allait vraiment trop mal, j’ai tout refait. C’est là que j’ai découvert qu’il y avait un tout petit anneau de tension qui avait été ignoré. Voilà, elle fonctionne vraiment comme un charme depuis. Le conseil est bon pour tous les types de machines.

Si ça ne fonctionne toujours pas, demandez à des yeux neufs de vous aider. Un non-initié a un regard nouveau et une compréhension différente du plan d’enfilage.

Si la surjeteuse vous fait des boucles inégales, utilisez des fils de couleurs différentes pour distinguer les différents parcours. Alors vous saurez que la boucle jaune, par exemple, est celle qui vous cause un problème. Voici un article intéressant (en anglais) sur les tensions de la surjeteuse: Best Serger Tension par Serger Pepper.

2-L’aiguille est-elle en bon état?

Parfois une aiguille peut durer des mois, parfois quelques heures. Il suffit que l’aiguille soit émoussée pour que tout cafouille. Enlevez l’aiguille, placez-la entre 2 doigts et glissez-la légèrement. Si vous sentez que la pointe ne glisse pas parfaitement entre vos doigts, jetez-la. Une aiguille émoussée ne se voit pas à l’oeil, on la sent au toucher.

3-Est-ce que c’est la bonne aiguille?

Lisez le guide d’utilisation de votre machine à coudre, c’est votre meilleur ami. Les magasins spécialisés aussi sont de bon conseil. Essayez différentes marques. Comme je ne suis pas la spécialiste des aiguilles, vous pouvez consulter la page suivante pour plus de détails sur le sujet: Choix de l’aiguille

4-Avez-vous déjà cousu ce type de tissu/tricot?

PUL, minky, jersey avec des bords qui roulent, polar épais. Le cauchemar. Donnez-vous une chance et essayez des coutures, des surpiqûres dans des chûtes de tissus. Il existe des pieds particuliers pour certains types de tissus. Par exemple, le pied en teflon est conçu particulièrement pour coudre le cuir. Il glisse sur le cuir ou les matières un peu “collantes”. Informez-vous pour votre machine à coudre, les pieds étant spécifiques à chacunes.

5-Les enfants veulent coudre avec vous?

Ils vous aiment et vous admirent. Soit! Plusieurs accessoires de coutures sont sans danger. Vieilles bobines de fils, rubans ou boutons: adaptez la grosseur selon l’age. C’est certain que s’ils sont trop petits et ont tendance à tout mettre dans leur bouche, ce n’est pas un conseil pour vous. Mes filles, maintenant âgées de 5 ans trient les boutons par couleurs, c’est bien amusant et bien utile pour maman. Aussi, il y a un gros bac à crayons de couleur dans mon atelier et lorsque les filles m’accompagnent, je leur imprime un dessin à leur choix.

Si aucune solution originale ne s’adapte à vous pour le moment, dû à l’âge de votre tout petit. Sortez, jouez, profitez du moment et vous reviendrez plus tard. Ça passe tellement vite.

6-La machine a peut-être réellement un problème?

C’est possible. Si les trucs 1 à 5 ne fonctionnent pas. Amenez-la chez le réparateur pour un estimé.

*Bonus*

Mon truc pour fixer les couleurs.

Ça fait plusieurs années que je fais de la couture et croyez-moi, je n’ai jamais fixé les couleurs. Vinaigre, lait (?), produits chimiques… c’est non! Le vinaigre peut réagir chimiquement avec les colorants et altère plus rapidement les couleurs à mon avis.

Lavez votre tissu comme un vêtement normal. Le foncé avec le foncé, le pâle avec le pâle. Si le tissu est fortement teint, lavez-le seul. Puis, c’est là que ça devient important: Séchez-le immédiatement dès la fin du cycle de lavage. C’est précisément à ce moment là, lorsque les tissus sont humides et entassés dans la laveuse que les couleurs vont transférer les unes sur les autres. 

Il y a sûrement d’autres idées qui me viendront lorsque ce billet sera publié. C’est un work in progress. Proposez aussi vos idées en commentaires.

Bonne couture!

xoxo

Mel

 

You Might Also Like

4 Comments

  1. Marie-Claude

    April 23, 2017 at 3:23 PM

    Amen!!!
    Ce billet est une référence extraordinaire! Merci Mel! Je le mets dans mes favoris!

    1. Mel Henry

      April 23, 2017 at 3:26 PM

      Merci Marie-Claude! C’était ben le fun à écrire :)

  2. Judith

    April 23, 2017 at 4:39 PM

    Alléluia! ;) (pour ne pas répéter le commentaire de marie-Claude.)

    1. Mel Henry

      April 23, 2017 at 5:13 PM

      Haha! Merci Judith! xx

Leave a Reply